L’effet « nocebo » des consultations prénatales

L’effet « nocebo » des consultations prénatales
Dr Michel Odent article paru dans la revue « Naître & Grandir »
juin-juillet-août 2001 – N°11 – T 7122

Tout le monde a déjà entendu parler de l’effet placebo. L’effet nocebo c’est à peu près son contraire. C’est ce qui se passe chaque fois qu’un professionnel de la santé fait plus de mal que de bien en agissant sur l’imagination, les croyances, les fantasmes, et donc l’état émotionnel. Cet effet agirait-il sur les futures mamans ? Michel Odent nous donne son point de vue.

L’effet nocebo possible des consultations prénatales est un sujet qui prend une importance toute particulière à notre époque. Au cours de ces dix dernières années, nous avons appris que la santé se construit dans une grande mesure pendant la vie foetale. Pour s’en convaincre, il suffit de consulter notre banque de données*. On y trouve des centaines de références et résumés d’articles publiés dans des journaux médicaux et scientifiques qui font autorité. Il s’agit uniquement de recherches sur les conséquences à long terme de ce qui se passe au début de la vie. Dans tous les domaines de la médecine on été publiées des études établissant des corrélations entre un état de santé à l’âge adulte, pendant l’adolescence ou l’enfance d’une pari, et ce qui s’est passé quand la mère était enceinte d’autre part. Bien plus encore, les physiologistes sont aujourd’hui en mesure d’expliquer comment certains états émotionnels de la femme enceinte peuvent influencer la croissance et le développement du bébé dans l’utérus.
Dans un tel contexte scientifique, il est permis d’affirmer que le bien être des femmes enceintes devrait l’emporter sur toute autre considération… Cela devrait être la priorité en matière de santé publique. Pour les praticiens, le premier devoir devrait être de protéger l’état émotionnel des femmes enceintes. Or, l’expérience révèle que les consultations prénatales sont souvent génératrices d’angoisse. Elles ont souvent un « effet nocebo ». Nous connaissons tous des femmes enceintes qui ont cessé d’être parfaitement heureuses après une consultation prénatale.

Voilà pourquoi il est tellement important d’être bienveillant et se positionner sans jugement auprès d’une femme enceinte. Le rôle est avant tout d’écouter et de rassurer la femme sur sa capacité à construire son bébé en toute harmonie. Voilà l’unique priorité du professionnel qui accompagne une femme enceinte.

Si la personne qui vous reçoit ne respecte pas ces simples règles, vous avez tout à fait le droit de choisir un autre professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *